Osmophoria

Photographie, lifestyle et plus encore !
Une vue des rues de Kutna Horà au coucher du soleil
Voyage

Roadtrip étape 5 – Kutna Horà et l’ossuaire de Sedlec

Après Prague et son ambiance festive, je me suis arrêtée à Kutna Horà pour une pause 100% touristique.

Située entre Prague et Brnò -la seconde ville du pays- Kutna Horà est une étape culturelle incontournable. Égarée en pleine campagne mais riche en Histoire, cette ville a une atmosphère à part.

Autrefois importante ville de Bohème Centrale, marquée par des siècles d’histoire commerciale et de vie religieuse, elle est aujourd’hui répertoriée au patrimoine mondial de l’UNESCO pour de nombreux ouvrages. Parmi ces édifices, le très célèbre et étrange ossuaire de Sedlec et ses intrigantes installations d’ossements.

En route pour un haut lieu religieux tchèque !

Kutna Horà, une ville inscrite au patrimoine mondial de l’UNESCO

Située en Bohème Centrale, à 70km de Prague, cette petite ville tchèque a un charme certain, reflet de son faste d’antan. Durant des siècles, la richesse de la ville s’est bâtie sur l’exploitation des mines d’argent environnantes. Cette importante industrie minière a façonnée l’histoire de la ville.

Devenue un lieu commercial important au Moyen-Âge, elle attire des personnes par milliers. D’impressionnantes bâtisses sortent de terre, dont de nombreux édifices religieux.

L’église Sainte Barbe

L’un de ces lieux de culte remarquables est l’Eglise Sainte Barbe de Kutna Horà (en tchèque Chràm Svaté Barbory), Sainte Barbe étant la sainte patronne (entre autres) des mineurs. Cette église gothique a été construite aux XIVe et XVe siècles et surplombe depuis la ville. C’est l’un des principaux symboles de Kutna Horà et de son intense vie minière.

Vue sur l'église Sainte Barbe (Chràm Svatè Barbory) de Kutna Horà au coucher du soleil
Vue sur l’Eglise Sainte Barbe

En 1995, de nombreux édifices de la commune ont été ajoutés au patrimoine mondial de l’UNISCO. Parmi ceux-ci, une majorité est située à Kutna Horà, dont l’Eglise Sainte Barbe. Quelques-uns sont rattachés à Sedlec, un village adjacent à Kutna Horà.
Notamment l’ossuaire de Sedlec, le plus connu de République Tchèque.

Sedlec et son ossuaire hors-normes

L’ossuaire se trouve dans le sous-sol de la chapelle funéraire de Tous les Saints de Sedlec. Celle-ci est rattachée au monastère cistercien de la ville. En résumé plus visuel ça donne Kutna Horà > Sedlec > Monastère cistercien > Chapelle funéraire de Tous les Saints > Ossuaire de Sedlec (oui, c’est un peu compliqué).

Lors de mon passage, la chapelle funéraire était en pleine restauration. Impossible pour moi de la visiter à ce moment là. En revanche, l’ossuaire était ouvert.

Décoration de calice entièrement en ossements dans l'ossuaire de Sedlec

La chapelle de Tous les Saints est un haut lieu religieux de la région depuis le XVe siècle. Le père-abbé de l’abbaye avait ramené de la terre sainte de Golgotha et l’avait répandu sur le sol du cimetière, incitant de nombreux croyants locaux à s’y faire enterrer. Puis la Peste Noire est passée par là, rajoutant 30 000 corps dans le cimetière.

Au XVe siècle ont eu lieu les croisades contre les Hussites, c’est à dire des catholiques contre des réformateurs. Ces croisades ont fait de nombreux morts et ont rempli encore un peu plus le cimetière de Sedlec.
Suite à la reconstruction de la Chapelle en 1709, l’ossuaire commence à prendre l’apparence qu’il a aujourd’hui.

Une décoration à base d’ossements

Si cet ossuaire est si célèbre, c’est grâce à l’utilisation des ossements à des fins décoratives. En Bretagne, j’ai vu de nombreux ossuaires locaux. Chacun ses occupations du dimanche ! Mais aucun n’avait un impact comparable à celui de Sedlec.

En 1870, sur commande des princes Schwarzenberg, le sculpteur Frantisek Rint s’est chargé de la restauration de la chapelle et de la disposition des ossements.

Le nombre de personnes dont les restes sont disposés dans l’ossuaire est estimé à 40 000 individus. Ce qui est énorme. D’imposantes pyramides de crânes sont disposées à plusieurs endroits de l’ossuaire. Des guirlandes d’os ornent les voûtes et forment différentes décorations. Même le blason des Schwarzenberg est reproduit à l’aide d’ossements.

Le blason en ossement des Schwarzenberg devant une des piles de crânes dans l'ossuaire de Sedlec

En résulte une atmosphère très particulière, entre le glauque et la sérénité. Etre entouré•e d’ossements ainsi mis en valeur ne laisse pas inerte ! C’est bien là le but de cet ossuaire, faire réfléchir les visiteur•euses à la mort et à leur statut de mortel…

Détail de chérubin du paradis surplombant des crânes dans l'ossuaire de Sedlec

Visiter les lieux UNESCO de Kutna Horà

La ville de Kutna Horà possède différents édifices rattachés au patrimoine mondial de l’UNESCO. La visite de ces lieux est majoritairement payante. Pour s’y retrouver et ne rien louper, la ville de Kutna Horà propose des circuits liant les différents lieux. Il est aussi possible de faire des visites guidées pendant la saison.

Détail de la décoration intérieure et des marbres de l'ossuaire de Sedlec

Pour les lieux les plus touristiques, dont l’ossuaire de Sedlec, il est préférable d’arriver dès l’ouverture. L’ossuaire est petit et rapide à visiter, cependant les visiteur•euses s’enchainent très vite ! Lors de mon passage à Kutna Horà j’ai voulu faire la visite tôt le matin, à l’ouverture, et il y avait quand même des personnes devant moi.
Attention donc à planifier un peu ses visites !

Une vue des rues de Kutna Horà au coucher du soleil

Si vous avez l’opportunité, faites le tour du centre ville de Kutna Horà à la tombée de la nuit. Tout est paisible et les lumières du soleil couchant se reflètent sur les bâtiments en pierre. Dépaysement et retour dans le temps garanti !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *