Osmophoria

Photographie, lifestyle et plus encore !
Quotidien

Bullet Journal : S’organiser pour survivre – partie I

Partie I

  1. Qu’est-ce qu’un Bullet Journal ?

  2. Définir ses besoins

  3. Acheter son parfait carnet

Partie II

  1. Faire son BuJo

  2. Et après ?

 

La rentrée est arrivée, avec son lot de bouleversements habituels. Submergé.e.s par notre vie professionnelle, personnelle plus tous les imprévisibles, un allié de poids vient nous sauver : le Bullet Journal.

  1. Qu’est-ce qu’un Bullet Journal ?

Grosso-modo, il s’agit d’un agenda complètement personnalisable puisque…. C’est vous qui le créez ! L’objectif est de permettre à chacun d’organiser son emploi du temps de manière à tenir ses objectifs perso et ses engagements.

Pour nous aider à nous y retrouver entre toutes les tâches, on utilise des clés (keys) et des indicateurs (signifiers) mais j’y reviendrais dans le point 4. Le Bullet Journal est généralement renommé en BuJo et même si je préfère l’appeler Bullet (et non, je ne pense pas à Diam’s à chaque fois que je le dis) j’utiliserais le terme de BuJo dans l’article pour plus de clarté pour celleux ayant déjà entendu parler de celui-ci.

  1. Définir ses besoins

Pour commencer, est-ce que vous êtes une personne :

  • Qui a beaucoup de tâches à effectuer toutes les semaines ?
  • Qui a de nombreux délais à tenir ?
  • Qui s’investi dans différents projets (personnels, associatifs, ect) ?
  • Qui a besoin de s’organiser pour avancer ?
  • Qui fait des suivis réguliers sur ses habitudes, sa santé, etc ?
  • Qui se sent trop limité par un agenda classique ?
  • Votre vie est très flexible et vous avez besoin d’un outil qui s’y adapte ?

Si vous vous sentez concerné.e.s par plusieurs de ces questions, le Bullet Journal est surement fait pour vous !

Et là, vient le moment de faire le point sur votre vie.
Pas en mode crise de la quarantaine non, ne paniquez pas ! Mais lister ce que vous faites dans votre vie, comment s’organise votre journée, si vous avez des projets à gérer, une vie de famille…
Priorisez vos tâches récurrentes : qu’est-ce que vous devez pouvoir suivre d’un coup d’œil ? Sur quoi est-ce que vous devez avoir une vue synthétique ?
Lorsque j’ai eu l’envie de débuter un BuJo, j’ai passé la soirée à lister ce que je voulais voir apparaître dedans et à essayer de mentalement organiser tout ça. Par exemple, j’ai une mauvaise mémoire des anniversaires, donc il faut que je pense à prendre une page pour les noter. J’essaie de voir mes parents une fois par mois mais je n’ai pas besoin d’avoir un visuel dessus, donc je noterai juste dans mon BuJo au fur et à mesure.

Exemple de questions à se poser :

  • Est-ce que j’ai besoin d’une page dédiée aux anniversaires ?
  • Est-ce que j’ai besoin d’une page ou d’une double page pour mettre ma semaine dessus ?
  • Est-ce que je dois me laisser un espace où noter mes projets d’épargne ?
  • Est-ce que j’ai besoin de trackers (pour l’alimentation, la prise de traitement, l’activité sportive, les règles, etc) ?
  • Si j’ai des enfants, faut-il que je prévois un calendrier pour noter leurs activités ?
  • Me faut-il des pages où noter mes objectifs sur du moyen/long terme ?

De la même manière, pour tous les items qui vous semblent nécessaires, essayer de définir sur quelle amplitude de temps vous devez les voir : sur une journée, une semaine, un mois, l’année ?
Par exemple, pour reprendre la question des anniversaires, il paraît évident de les afficher à l’année. Pour des rendez-vous réguliers mais qui peuvent varier d’horaire, il est bien plus pertinent de les noter au jour le jour.

Estimez combien de temps vous voulez accorder à la préparation de votre BuJo, en prenant en compte votre créativité ainsi qu’à la fréquence à laquelle vous voulez vous en occuper (tous les mois, tous les trimestres, autre).
Personnellement, comme mon emploi du temps est très différent selon les mois, je m’en occupe tous les mois, mais en ayant déjà un mois d’avance. On est en septembre, mon mois d’octobre est prêt, et avant la fin du mois je ferais le mois de novembre. Lorsque j’ai créé mon blog en mai dernier, j’ai réorganisé mon semainier de manière à y insérer cette activité.

  1. Acheter son parfait carnet

Suite à la mode du BuJo, plusieurs marques ont créé des carnets « spéciaux bullet journal ». De fait, en plus d’être relativement chers, ils ne sont pas nécessaires à la tenue d’un BuJo.

Les caractéristiques nécessaires du carnet sont :

  • Un format (plus ou moins) A5 : ni trop petit pour y détailler ses tâches, ni trop grand pour rester transportable
  • Si régulièrement transporté dans un sac, une couverture rigide est un plus. Un BuJo est sensé tenir au moins une année !
  • Minimum 160 pages : parce qu’à 52 semaines/an ça fait déjà 104 pages prises rien que pour les semaines, et en comptant les 24 pages d’introduction des mois ça ne laisse pas beaucoup de marge…
  • Prendre un carnet avec des petits carreaux ou des pointillés : ainsi, ce sera plus simple de mettre en place ses listes et ses différentes parties. Si vous êtes aventureux.ses vous pouvez prendre un carnet sans réglure (à pages blanches), mais ce sera plus sportif !
  • (Facultatif) Un ou deux signets pour s’y retrouver sans peine
  • (Facultatif) Des pages numérotées

Actuellement j’utilise un Carnet Médium (A5) noir avec une réglure à pointillés, de chez Leuchtturm1917. J’en suis tout à fait satisfaite. Il coûte 16€50 mais il n’a pas bougé depuis que je l’ai et ce n’est pas faute de l’avoir baladé partout avec moi !
Leuchtturm fait des cahiers spéciaux Bullet Journal pour 20€95.

Le mieux est d’aller voir dans sa papeterie la plus proche et de voir ce qui est proposé ! Si vous habitez Rennes, à Bahon-Rault (proche Champ Jacquet) il y a de nombreux cahiers dont des Leuchtturm1917 de couleur. Le bleu marine est très très classe !

Mais le carnet ne fait pas tout, il faut des des crayons pour le remplir !

En général, il est préconisé d’avoir deux couleurs différentes, mais comme je suis une artiste rebelle j’en ai 3 différentes. De fait, les couleurs servent principalement de code (une couleur de base et une couleur pour les tâches à mettre en avant).

Je recherchais des stylos agréables en main, un à pointe fine et les autres à pointe feutre mais surtout au minimum cruelty free et au mieux vegan.
Mon principal stylo est un Stabilo Sensor Fineliner 0.3 en noir. Simple et efficace. Stabilo affirme être cruelty free dans sa FAQ et d’après la liste de Vegan Womble, Stabilo affirme aussi “Thank you for taking the time in contacting STABILO. We try to avoid ingredients from animal sources as much as possible. Our ingredients are from plants, synthetic or from minerals. However, sometimes our suppliers cannot completely rule out that a precursor is from animal sources. In technical chemicals it can be possible that the supplier does not know the origins of some of his supplies with enough precision.” (« Merci d’avoir pris le temps de contacter STABILO. Nous essayons d’éviter au maximum les ingrédients d’origine animale. Nos ingrédients proviennent de plantes, sont synthétiques ou sont d’origine minérale. Cependant, il peut arriver que nos fournisseurs ne peuvent pas exclure complètement qu’un précurseur provient de sources animales. Pour des produits chimiques industriels, il est possible que le fournisseur ne connaisse pas avec suffisamment de précision l’origine de plusieurs de ses fournitures. »)
Cruelty free mais potentiellement pas vegan donc.

Mes stylos pointe feutre sont des Paper Mate Flair M, que je possède en noir, bleu et rouge. Du bon gros basique qui fait toujours l’affaire. D’après leur FAQ, Paper Mate s’engage à être cruelty free cependant la marque appartient à Gillette qui, elle, teste.
Le jour où je tomberai sur des stylos et que je serais sûre qu’ils sont 100% vegan ce sera la fête ! Malheureusement, actuellement c’est toujours la loterie…
Quoi qu’il en soit, l’important est de trouver stylo à sa main !

Après, pour le nombre de stylo et les couleurs c’est vous qui voyez ! Un stylo c’est tristoune, sept stylos de couleurs différentes c’est au mieux peu pratique et au pire illisible. Pour savoir si le stylo que vous voulez acheter est un minimum éthique, je vous conseille les listes de chez Peta, Vegan Womble, ou encore tapez « NomDeLaMarque » + « animal testing » dans votre moteur de recherche.

 

Maintenant que vous avez réfléchi à votre Bullet Journal, défini vos besoins et acheté votre matériel, y’a plus qu’à !
Et c’est ce que l’on verra ensemble dans quelques jours, avec plein de ressources et d’exemples ! A très très vite !

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *